Le nectar et le miel


On l'a vu, la colonie reprend son développement dès les premières floraisons et les températures clémentes du printemps.
Les grandes miellées n'auront lieu toutefois que lors d'abondantes floraisons et il faudra attendre cependant que les réserves épuisées durant l'hiver soient reconstituées dans le corps de ruche avant de placer la première hausse.

C'est à partir du nectar que les abeilles vont élaborer cette substance prodigieuse qu'est le miel. Le nectar est un liquide sucré contenant 70 à 80 % d’eau, il est produit par les nectaires des fleurs. Les abeilles butineuses aspirent ce liquide avec leur langue en entrant dans la fleur. Elles emplissent leur jabot et le régurgitent de retour à la ruche. Le transport d’un litre de nectar nécessite entre 20 000 et 100 000 voyages selon l’espèce visitée.

Hausse remplie en 8 jours sur du colza

Alvéoles pleines de nectar

De retour à la ruche, la butineuse de nectar cherche des abeilles receveuses pour effectuer le transfert du chargement qu'elle a accumulé. La receveuse aspire avec sa langue le nectar régurgité par la butineuse au niveau de ses pièces buccales.

Cet échange terminé, l'abeille receveuse commence alors à réguriter le nectar sur ses pièces buccales, puis l'ingurgite à nouveau. Ce procédé favorisera l'évaporation de l'eau qui atteindra un taux de 18 à 20%. Pendant cette phase de régurgitation, les abeilles ajoutent des enzymes qu'elles sécrètent et qui transforment le saccharose en glucose et lévulose. Le nectar sera alors déposé dans les rayons et lorsqu'il sera suffisamment déshysraté, les abeilles operculeront les alvéoles à l’aide d’une capsule de cire imperméable, qui permettra sa conservation à long terme.
Ces provisions permettront à la colonie d'affronter les disettes et l'hiver.

 

 

Page d'accueil Devenir apiculteur Découverte de la ruche La préparation du matériel La colonie Le nectar et le miel Le pollen L'extraction du miel Les bienfaits des produits de la ruche Le coin de l'apiculteur débutant Eliminer un essaim sauvage Quel avenir…