Le pollen


Le pollen et le nectar sont deux aliments nécessaires à l'abeille et ce sont les deux seules nourritures qu’elles rapportent à la ruche.
Le miel, riche en sucres, fournit chaleur et énergie au corps de l’abeille, tandis que le pollen, par sa forte teneur en protéines, assure aux jeunes organismes qui se développent des matières azotées indispensables.

Elément mâle des fleurs, le pollen se présente sous forme de grains microscopiques enfermés dans les anthères des étamines. Les abeilles le récoltent sur de très nombreuses espèces de plantes à fleurs. Une bonne colonie en amasse une vingtaine de kilos par an. Les plantes à pollen ne sont pas forcément les mêmes que les plantes à nectar.  

Trappe à pollen : on aperçoit la grille et le tiroir

Cadre de pollen et pollen en granulés déshidratés

Le rôle de l’abeille en tant qu’insecte pollinisateur est fondamental. 80 % des fruits et des légumes que nous consommons nécessitent pour leur reproduction l’intervention des insectes, qui, de fleur en fleur, laissent toujours quelques grains de pollen de l’une sur le pistil de l’autre, assurant ainsi la fécondation de ces végétaux.

Pour récolter du pollen l'apiculteur utilise une trappe à pollen. Cette trappe est conçue de 2 parties principales : une grille au travers de laquelle l'abeille passera pour entrer dans la ruche mais au travers de laquelle elle perdra, par frottement, une part importante du pollen qui tombera dans un tiroir : le tiroir à pollen.

Ce pollen peut être déshidraté dans un four ou tout simplement au soleil pour les faibles quantités. Il peut aussi être consommé dès la sortie de la trappe sans aucun traitement et il se révèle ainsi excellent. Il peut être aussi conservé par congélation sans perdre ses qualités gustatives.

 

 

Page d'accueil Devenir apiculteur Découverte de la ruche La préparation du matériel La colonie Le nectar et le miel Le pollen L'extraction du miel Les bienfaits des produits de la ruche Le coin de l'apiculteur débutant Eliminer un essaim sauvage Quel avenir…